PEDAGOGIE Maredsolienne


Démarche Lectio Divina en UP d’Incourt


* Accueil
* Début de la réunion
-Prière à l’Esprit saint pour qu’il nous éclaire, nous illumine et un chant.
-Rappel du texte de la dernière réunion…une parole, une expérience, une question…
-Présentation du texte biblique du jour, - annoncé à l’avance et préparé ou non chez eux par les participants-, et explication de la méthodologie par un des animateurs que tous nous appliquons respectueusement et avec joie. 
-Lecture du texte biblique par une personne.
-Un des animateurs demande si quelqu’un a une question en rapport avec le texte afin de lever toute brume pour le vécu futur de la rencontre.
Durant toute la réunion et plus particulièrement durant les différents échanges et tours de table ceux-ci ont la délicate tâche de réguler avec beaucoup de diplomatie et de délicatesse la spontanéité des participants du groupe afin d’atteindre sereinement les objectifs.  
-Partage du groupe selon le nombre de participants présents.


Vécu de la Lectio Divina en (sous) groupe


* Avant la lectio appel à l’Esprit saint et rappel des étapes à vivre.
* Relecture silencieuse du texte biblique par chaque participant.
Durant une dizaine de minutes.
1.  La Révélation : Dieu me parle et se dévoile dans les Ecritures Saintes (LECTIO).
a.   Lire attentivement le texte, observer tous les éléments du texte : mots, verbes, personnages, lieux, mouvements.
b.  Noter quels sont les éléments qui vous semblent être importants… que dit le texte.
2.   L’Incarnation : Dieu se fait proche pour s’incarner dans nos vies.
a.   Discerner quelle est la foi qui s’exprime… que me dit le texte.
b.   Enrichir cette parole en lisant notes & commentaires (MEDITATIO-RUMINATIO).

* Premier tour de table :
A tour de rôle… librement… les participants… s’expriment en « je » pour partager, en toute simplicité et sincérité, avec leurs mots ce que dit le texte…ou gardent le silence…
Dans cette phase, si nécessaire pour la compréhension, les participants peuvent soit demander soit apporter de manière concise des points exégétiques, théologiques ou autres… Il ne s’agit toutefois pas dans ce cadre de dialoguer, de discuter, de se confronter... Le temps imparti aujourd’hui ne nous le permet pas et, en d’autres lieux et temps, des groupes dans l’UP (ex. le Cefoc) ou en dehors permettent ces genres d’exercices et des approfondissements dans bien des domaines.

* Deuxième tour de table :
A tour de rôle… en « je » partager avec ses mots ce que ME dit le texte… ou silence…
Partager vécus, enrichissements, découvertes… Décisions pour dans ma vie, essais…

* Fin de la réunion (… tous ensemble… si plusieurs groupes ont été composés)
3.   La prière : ma réponse à Dieu (ORATIO)
a.  Prier à partir de ce que j’ai observé et médité.  
Parole de Père André, chant, merci Esprit saint… Parole libre durant le verre de l’amitié.
 
* Retour dans le monde
4.   La contemplation : l’expérience « mystique » (CONTEMPLATIO).
a.  Vivre un « au-delà dès ici-bas ».
5.  Le témoignage : annoncer la Bonne Nouvelle (ACTIO).
a.  Dans ma famille, dans mon milieu de vie, dans mes engagements.


PEDAGOGIE Evêché de Wavre pour adultes


Suite à l’appel du pape François
et de notre évêque Jean-Luc :

OCTOBRE 2018 – OCTOBRE 2019
ÉCOUTER ET RENCONTRER

    L’UP d’Incourt s’est mise en route.   


Un esprit et une méthode (1)
Le carnet que vous avez en mains est destiné à accompagner les groupes qui ont décidé d’entrer dans la démarche Tous disciples en mission.

Il vous est proposé de vivre quatre rencontres avec une progression qui va de la reconnaissance de chacun de nous comme disciple du Christ à l’émerveillement de la présence du Seigneur là où on ne s’y attend pas (2).

Le fil rouge des rencontres est de se mettre à l’écoute :

- écouter la Parole, écouter le souffle qui m’habite, écouter les autres dans le groupe et de ce qui me touche chez eux…
- pour aller à la rencontre de ceux qui m’entourent au quotidien ou de moins proches et en qui le Seigneur est à l’œuvre.

Pour que cette démarche puisse pleinement se réaliser dans un esprit de réciprocité, nous proposons de la vivre « comme une maison hospitalière au double sens du mot « hôte » en français : à la fois celui qui accueille et celui qui est accueilli. Si j’ouvre la porte, j’introduis mon hôte avec tout son univers, comme moi je l’accueille avec tout mon univers » (3).

L’esprit de ces rencontres est de permettre une expérience d’écoute et de partage et non un débat d’idées. Concrètement, voici quelques balises afin de permettre l’expression de tous et d’assurer une juste place à chacun dans le groupe :

* L’Esprit Saint parle à travers de chacun…
* La parole est offerte à tous mais personne n’est obligé de parler.
* Le temps de parole de chacun est partagé en fonction du temps disponible.
* Chacun parle en son nom à partir de son vécu et est responsable de ce qu’il partage.
* Chacun veille à écouter et intervenir avec bienveillance, sans juger l’autre, en évitant de l’enfermer dans une catégorie mais en tentant de se décentrer pour rejoindre la personne dans ce qu’elle vit.
* Ce qui se dit dans le groupe au sujet des personnes et des institutions appartient au groupe et ne sera pas rapporté à l’extérieur.
* Il y a de la place pour les émotions que nous accueillons avec bienveillance.
* L’animateur est garant de la distribution de la parole et du bien-être du groupe.
…………………………………………………………………………………….
1 Extrait du site Vicariat BW : « tousdisciples.be » Ecouter et rencontrer – 4 rencontres.
2 Des consignes pour les animateurs sont disponibles sur le site www.tousdisciples.be.
3 Régine MAIRE, Ce qui dit la Bible sur L’écoute, Nouvelle Cité, 2016.


Ecouter et rencontrer - 4 rencontres vécues par l’UP.

1) À l’écoute de la Parole de Dieu : « Les disciples d’Emmaüs » (Lc 24,13-35)

2) À l’écoute de la Parole de Dieu : « Le combat de Jacob » (Gn 8,11-18)

3) À l’écoute de la Parole de Dieu : « Vous êtes le sel de la terre » (Mt 5,13-15)

4) Choisi par les responsables de L’UP : « Annonciation-Visitation » (Luc et Mt)

 

Si des membres de l’UP d’Incourt désirent aller plus loin sur cette route…

Projet « Lire la Bible » sur le site  

« Le projet « Lire la Bible » a été créé pour que se développe, au Brabant wallon, la lecture de la Bible. Il veut favoriser une lecture communautaire de la Parole de Dieu, une lecture priante et qui laisse la Parole transformer nos vies. L’équipe est disponible pour répondre à toute demande liée à la découverte de la Bible ».
Extrait du site  


PEDAGOGIE Evêché de Wavre pour enfants


Lors du confinement
à cause de COVID – 19, 
appel de notre évêque Jean-Luc :
 Prier la Parole de Dieu avec des enfants


1) Introduction :

Permettre à des enfants d’écouter et de prier la Parole de Dieu est sans aucun doute l’un des plus beaux cadeaux qu’on puisse leur offrir. Mais leur donner le goût des Ecritures et les aider à en devenir des familiers est-ce un doux rêve ou un chemin possible ?

« Venez et voyez ! »


Proposer cette démarche, c’est envisager une RENCONTRE vécue avec le souci d’un double respect :


celui de la Parole de Dieu
et
celui de la parole de l’enfant.


On respecte la Parole en lui permettant de dire ce qu’elle veut dire ici et maintenant. C’est elle qui nous choisit et non pas le catéchiste animé, de très bonne foi, du secret espoir de « faire passer un message ». Nous sommes invités à l’ECOUTER (càd la Parole) vraiment (ce qui suppose d’avoir acquis quelques clés de lecture pour entrer correctement dans le texte). Respecter la Parole, c’est aussi croire qu’elle est vivante et peut véritablement toucher les cœurs.

L’enfant se sentira respecté s’il est pris par la main là où il est et comme il est. Pour lui, le monde biblique est sans doute un grand inconnu, à des années lumières de ses centres d’intérêt, des références familiales au quotidien. Il peut avoir exprimé que Jésus ne l’intéresse pas trop, qu’il a bien du mal à y croire et venir au temps de prière avec des pieds de plomb. Il fera peut-être même preuve d’une certaine fermeture parce qu’il est déjà blessé par la vie ou est influencé par des réflexions de son entourage.
Mais, respecter l’enfant, c’est aussi le regarder tel qu’il est en profondeur (ontologiquement) : comme toute personne, il est « animé » dès le « commencement » par le souffle de Dieu. Il a été créé pour connaître et aimer Dieu. Et donc, dans la « Parole de Dieu », l’enfant est chez lui plus que nulle part ailleurs !! Il y a son jardin secret le plus intime. Le mettre en contact avec la parole de Dieu c’est rendre possible une très très belle rencontre. Et nous pouvons y contribuer. Mais … elle ne nous appartient pas.


C’est l’Esprit saint qui a inspiré la Parole
C’est encore lui qui prépare les cœurs à l’accueillir.


2) Quelques éléments concrets pour vivre l’écoute de la Parole de Dieu :

Avant la rencontre il est bon que le/la catéchiste l’ait préalablement préparée en :
- Lisant attentivement le texte choisi voire en le « ruminant »
- Recherchant quelques indications au sujet du texte (notes de la bible… mais … pas 36 !)

Le lieu doit servir un climat de prière et signifier un moment « mis à part ». Autour d’une table ou dans un « coin prière », on peut y installer :
- Une croix
- Une bible
- Une bougie ou des lumignons déposés par les enfants ou …
- Une belle illustration du récit
- Des fleurs …

Le climat de prière peut être induit par :
- Un fond musical pour l’accueil
- Le ton de la voix
- Un rite d’entrée propre au groupe : retirer ses chaussures avant d’aller sur le tapis, un beau signe de croix, un refrain…
- La position du corps : bien assis, à genou mais confortablement
- La position des enfants l’un par rapport à l’autre : que les enfants ne se gênent pas mutuellement

Le temps de prière (humble proposition améliorable, à personnaliser…)
Il est bon que les enfants voient et sentent l’adulte « priant », par exemple, en commençant par un bref moment de recueillement avant de prendre la parole.
➢ L’adulte explique calmement le déroulement du temps de prière, ses différentes étapes puis, il proclame la Parole (en lisant le texte dans la Bible, de préférence dans sa traduction liturgique celle que les enfants entendront à l’église).
➢ On peut répondre à la Parole, l’acclamer par un petit refrain
➢ L’adulte (ou un bon lecteur) relit une deuxième fois le texte en invitant les enfants à bien écouter (texte en main ?) et à relever les questions qu’ils voudront poser pour bien comprendre le texte. Il faut veiller à ne pas induire ces questions et prendre au sérieux celles qui seront posées.

Puis, on prend un petit temps pour y répondre ensemble (si possible car on peut reconnaitre une difficulté à donner réponse à tout)
➢ L’adulte (ou un bon lecteur) relit le texte une troisième fois après avoir invité les enfants à repérer ce qu’ils aiment dans le texte.
➢ Pendant un moment de silence, les enfants relisent le texte (= 4ème lecture), soulignent ce qu’ils aiment, ce qui les touche et peuvent recopier sur 1 beau carton 1 mot ou 1 phrase.

Ceux qui le veulent pourront lire à haute voix ce qu’ils ont écrit. On peut aussi déposer les cartons dans un petit panier mis près de la Bible.
➢ En écho à ce qui a été partagé, on termine par un temps de prière : un merci, un émerveillement, une demande, un pardon, une intention… En prenant un petit refrain.

Et, comme pour « ramasser » tout le temps vécu, on prie le NOTRE PÈRE.

footer_logo

Roux-Miroir - Père André
0476-56.44.42
info@upincourt.be
www.upincourt.be


Retrouvez ici le curé de votre paroisse

CÉLÉBRATIONS DOMINICALES – RÉGIME ORDINAIRE

Samedi soir
18h. à St Martin, Roux-Miroir

Dimanche matin
9h30. à Ste Gertrude à Jauchelette
10h. à Ste Barbe, Sart-Risbart
10h. à St Aubain, Opprebais
11h. à St Joseph, Glimes. Tous les 1er dimanche du mois :15h : le rosaire
11h. à St Laurent, Chapelle, des Rameaux à Toussaint, ou à St Denis, Piétrebais, le reste de l’année sauf messe des familles

Dimanche soir
18h. à St Pierre à Incourt